Recent Posts

samedi 7 janvier 2012

Petites choses à croquer au chocolat et noisettes

SCROLL DOWN FOR ENGLISH
Le chocolat et la noisette, on ne peut pas le nier, c’est une association qui marche.
Prenez le Nutella par exemple. Ah, je vous entends déjà saliver ! Normal, ces 7 lettres en font baver plus d’un.
Donc, quand je suis tombée sur la recette que je vous présente aujourd’hui, du blog Chez Pim, je me suis dit qu’il y avait là quelque chose à essayer. « Un genre de cookie au Nutella pour les grands ».

D’ailleurs, vous connaissez l’histoire fabuleuse du Nutella ? Ma curiosité m’a portée à faire des recherches, et c’est tout à fait passionnant, car comme bien des découvertes celle-ci s’est faite « par hasard ».
C’est en fait lié aux circonstances économiques, après la seconde Guerre Mondiale. A l’époque, les fèves de cacao sont rares et chères, du coup notre chère Pietro Ferrero a l’idée de remplacer ces dernières par des noisettes, du moins en partie. Concassées et ajoutées en autre à du sucre, du lait, du cacao et de la matière grasse, il obtient finalement un pain de chocolat tellement dure qu’on le coupe au couteau, baptisé « Giandujot ». Selon la légende, sa texture crémeuse est due à la canicule de 1949 qui l'a fait fondre, et c’est ainsi qu’est né la fameuse pâte à tartiner.

Et « Giandujot » ça ne vous fait pas penser à quelque chose ? Si vous êtes des vrais foodies, peut-être penserez vous au gianduja, un nom que j’avais déjà entendu mais auquel je n’avais jamais porté l’attention qu’il mérite. Faites comme moi : découvrez. (y’a tellement de chose a découvrir dans le monde culinaire, n’est-ce-pas ?).

Le gianduja, donc, est une pâte de chocolat et de noisettes finement broyées à laquelle on peut ajouter d’autres fruits à coques, comme des amandes, que l’on mélange à du sucre glace et de la matière grasse (beurre de caco, …). Le gianduja est caractérisé par son onctuosité, il est donc fréquemment utilisé pour fourrer les bonbons au chocolat, ou pour parfumer les glaces italiennes.  (pour une recette, allez voir le blog la cuisine de Bernard).
Le Nutella est ainsi un dérivé du gianduja (avec moins de noisettes, de beurre de cacao et de cacao, car plus d’huile de palme).

Le praliné est un autre de mes péchés mignon, une tuerie ce truc, et ça ressemble beaucoup là aussi au gianduja, à cette différence près que pour le praliné le sucre est caramélisé avant qu’on y ajoute des noisettes torrefiées, c’est ensuite mit à refroidir pour devenir une plaque rigide qui est broyée et pulvérisée jusqu’à ce que ça devienne une pâte. Il y a aussi moins de matière grasse et de chocolat dans le praliné (voir pas de chocolat du tout en fait). (pour une recette : allez voir mon semifreddo au praliné)
(source : Wikipedia, et site de ferrero)

Revenons à nos moutons : Chez Pim est un blog apparemment très populaire, et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. C’est bien écrit, amusant, avec de bonnes recettes, et surtout : elles sont authentiques.
Le post que j’ai découvert en premier, qui m’a conquise, est celui sur le Pad Thai qui est devenu une référence. Et puis ma sœur vit là-bas, en Thaïlande, depuis quelques mois, elle revient seulement dans un an. Alors ça me fait penser à elle.  
Il s’agit d’un plat emblématique de la Thaïlande à base de nouilles et tout plein d’autres choses délicieuses, je vous conseille vraiment de lire l’article de Pim à ce sujet. L’histoire de ce plat est elle aussi géniale, mais ce sera pour une autre fois.


Et ces cookies alors ? Ou plutôt « bites » comme Pim les appelle, ce qui est un nom qui leur convient beaucoup mieux car il veut dire beaucoup plus de chose que simplement « cookie » : « To bite », mordre.
 « A bite », voilà ici l'idée une bouchée, quelque chose à croquer, à savourer, ou plutôt à engloutir en une seconde. Une connotation gourmande et sauvage. Le genre de chose sur laquelle on se jette littéralement : dans ma tête, je vois une main agripper férocement la petite boule enrobée de sucre, légèrement craquelée. Je vois la main porter la gourmandise à la bouche, je vois la bouche dévorer la chose. Je vois la chose exploser, puis disparaître.
Rien de moelleux donc, mais ce n’est pas là l’idée. Et puis, pas besoin de décrire le goût du chocolat et de la noisette, vous comprenez tout de suite.


Imprimer la recette

Pour une quarantaine de « bites », donc.
- 220g chocolat noir (70%)
- 45g beurre
- 2 œufs
- 60g sucre
- 130g noisettes
- 70g farine
- 1/2c.c. levure chimique
- une pincée de fleur de sel
- sucre glace et sucre en poudre pour enrober les cookies

Préchauffez votre four à 180°C, puis faites griller les noisettes pour 10 à 12 minutes.
Enveloppez les dans un linge et frottez les les unes contre les autres pour en retirer la peau (pas grave si vous n’enlevez pas tout).
Coupez le chocolat en morceaux. Faites le fondre avec le beurre au bain marie.
Fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que ce soit blanchi et bien lisse, que ça forme un ruban (la mixture est fluide et coule comme un ruban), pendant 5 minutes. Ajoutez le chocolat fondu.
Dans un mixeur, pulvérisez les noisettes avec la farine jusqu’à obtenir une poudre, ajoutez la levure, la fleur de sel. Incorporez au mélange chocolat.
Laissez la pâte refroidir au frigo pour 2h environ.
Prenez deux bols, dans un mettez du sucre glace, dans l’autre du sucre en poudre.
Formez de petites boules avec la pâte bien ferme (2.5cm de diamètre). Roulez chacune dans le sucre en poudre puis dans le sucre glace. Disposez sur du papier sulfurisé, en faisant attention à ce qu’elles soient bien espacées.
Enfournez à 180°C pour  12 à 14 minutes, en retournant la plaque de cuisson à mi-temps pour que ce soit homogène. Ils sont prêts quand ils sont fermes sur les bords et encore un peu mou au centre.
Une fois qu’ils ont refroidi, réservez les dans une boîte hermétique.
Note : vous pouvez ajouter une cuillère à soupe et demi de liqueur, de rhum ou autre au chocolat/beurre fondu. Mais je n’ai pas testé.
L’auteur du post où j’ai obtenu la recette dit que ça ne pose pas de problème de roulez les cookies dans le sucre après leur cuisson (si vous oubliez).




English Version


Hazelnut and chocolate, you can’t deny it, it works.
Take Nutella for instance. Oh, I can almost hear you salivate ! It’s ok : those 7 letters make many drool.
So when I came accros the recipe I present you today, from Chez Pim, I thought that was something to be tried. Sort of like Nutella cookies for grown-ups.»

Moreover, do you know the enchanted story of Nutella ? My curiosity lead me to do researches, and it had me passionate, because alike many discoveries this one is totally by chance.
It’s because of the economical situation after World War II. By then, cocoa bean was rare and expansive, so our nice Pietro Ferrero had the idea to replace it with hazelnuts, at least part of it. Broken and added to sugar, milk, cacao and fat, he finally obtained a block of chocolate so hard that he had to use a knife to cut it, named “Giandujot”. According to the legend, its well known creamy texture is due to the scorching heat in 1949 that melted it. And here we are with the worldwide known spreadable paste.
“Giandujot”, it doesn’t make you think of something ? If you’re a real foodie, maybe you’ll think of gianduja, a name I had heard before but never gave the attention it deserves. Do like me : discover. (there’s so much to learn in the food world, isn’t there ?)

So gianduja is a paste made with chocolate, crushed hazelnuts, added to other nuts such as almonds, and mixed with icing sugar and fat. Gianduja  is characterized by its unctuousness, so It’s usually used to fill chocolate candies, or to perfume Italian ice creams. (For a recipe, go to that blog : La cuisine de Bernard).
Nutella is in fact a by-product of gianduja (with less hazelnuts, fat and cacao, because there’s more palm oil).

Praline is another of my favorite treat, the thing is a killer, and it’s similar to gianduja, except that praline is made of caramelized sugar in which you add toasted hazelnuts, you chill it on a sheet so it become stiff, and then you pulverize until you get a paste. There’s also less fat and chocolate in praline (or no chocolate at all!). (for a recipe : here is my praline semifreddo).
 (source : Wikipedia, et ferrero website)

Now let’s go back to the main subject : Chez Pim is a famous blog, and it’s not difficult to understand why. It is well written, funny, with good recipes and above all : they are authentic.
The first post that I discovered, and that conquered me, is the one about Pad Thai which became a reference. And my sister lives there, in Thailand, since a few months, she comes back in a year. So It makes me think of her.
That’s a typical dish from Thailand made of noodles and many other delicious things, I advise you to read Pim’s article about it. The story of the dish is another fabulous one, but that’s for another time.


What about those cookies then ? Or “bites” as Pim calls them, which is a way better name, much more appropriate, since it means many many other things than “cookie”.
 “A bite” seems like a mouthful, something you munch, you savor, or rather you devour in a sec. A sense of wildness, and greed. The kind of treat that you throw yourself onto : in my mind, I see a hand ferociously grabbing the small sugar-coated ball, slightly crackled. I see the hand raising the candy to the mouth, I see the mouth capturing the thing. I see the thing exploding, and then disappearing.

That's not moist or fluffy then, but that’s not the idea. Besides, no need to describe the taste of chocolate and hazelnut, you get it.


I made around 40 bites, didn’t use any liquor (no rum) so here are the quantities :
-       -   220g dark chocolate (70%)
-       -   45 butter
-       -   2 eggs
-       -   60 sugar
-       -  130g hazelnuts, toasted in the oven for 10/12 minutes at 180°C, so that the skin goes off
-       -   70g flour
-       -   ½ tsp baking powder
-       -   A pinch of fleur de sel
-       -   Granulated sugar and icing sugar, to coat

FFor the method, please check on Pim’s blog (don’t want to be accused of copying).

6 commentaires:

LadyMilonguera a dit…

Ces petites choses me plaisent bien...

argone a dit…

cela ressemble un peu à des truffes ... chocolat + noisette de toutes façons, ça doit être très très bon ! (car la Nutella, je n'en consomme plus à cause de l'huile de palme, 17,3% quand même !)

Chrystel a dit…

Chocolat - noisette, c'est une association à laquelle je ne résiste pas. Je note. ça semble trop bon. Merci
Chrys

Baltic Maid a dit…

You had me with Hazelnut and Chocolate... oh my, these look delicious.

Audrey-luce Jerome a dit…

Bonsoir Mathilde !
Tout d'abord, merci pour ton blog. J'y ai trouvé plein de recettes intéressantes, faciles à préparer et délicieuses.
Je me suis d'ailleurs lancée dans celle-ci (les cookies chocolat noisettes) en divisant les proportions par 2. Or, surprise, après avoir mis la pâte 2 h au frigo, j'ai obtenu du sable (certes, aux noisettes et chocolat) mais impossible, au four ou au micro-onde d'en faire des cookies. Est-ce que cela t'est déjà arrivé ? As-tu eu d'autres personnes à qui s'est arrivé ?
Je tenterai le coup une nouvelle fois un autre jour avec les proportions "normales" pour voir si cela change quelque chose.
Bon courage pour ta prépa.
AL

W-Girl a dit…

Bonsoir !
Merci pour les compliments =)
Pour ce qui est de ton problème j'avoue que ça ne m'est jamais arrivée... Peut-être est-ce parce que il n'y avais pas suffisamment de matière "humide" pour amalgamer tous les ingrédients lorsque les proportions on été divisées.. ce sont des cookies assez compactes mais d'habitude pas trop friables..
Je pense que c'est le fait de mettre un seul oeuf qui a disproportionné le ratio humidité/matière sèche mais je ne suis pas sûre de moi.. Si j'ai le temps d'en refaire à Noël je te dirai si j'ai le même problème...

En tout cas je suis désolée que ça n'est pas marché ce coup-ci...
Merci de me l'avoir signalé =)
Bonne soirée

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à poser vos questions (même à critiquer) : je répondrai à la suite de vos commentaires avec plaisir.
Merci de votre visite !

Don't hesitate to ask if you have any questions (even if you just have a remark) : I'll answer with pleasure just below your comments. Thank you for stopping by !

Share this..

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...